Mazda G-Vectoring Control

08 mai 2017,

Mazda G-Vectoring Control

Mazda G-Vectoring Control, maximiser ses virages sans se fatiguer

Source: GuideAutoWeb


Mazda a lancé il y a quelques années sa technologie SKYACTIV, un terme qui décrit l’optimisation du châssis, du moteur, de la boîte de vitesses et de la carrosserie afin de réduire la consommation de ses modèles. Pour 2017, le constructeur étend la portée de ce système et s’attaque aux dynamiques du véhicule. On parle maintenant de SKYACTIV Vehicle Dynamics, un ensemble beaucoup plus complet qui s’inscrit au cœur de la philosophie de Mazda, s’assurer que le conducteur fait corps avec la voiture.

Dans la foulée, il introduit le système de contrôle de vecteur de force G (G-Vectoring Control), une technologie améliorant le confort, la stabilité et les performances du véhicule en virage. On profitera du rafraîchissement de la Mazda6 2017 pour lui greffer en primeur ce nouveau système, la Mazda3 suivra par la suite, elle qui passera aussi au bistouri d’ici l’an prochain. À terme, le fabricant étendra la technologie à tous ses véhicules, y compris ses VUS.


Un assistant qui perfectionne votre conduite
Mazda nous a d’ailleurs conviés dans la région de Monterey au légendaire Mazda Raceway de Laguna Seca afin de découvrir le GVC, acronyme de son système de contrôle de vecteur de la force G. Une des erreurs communes lorsque l’on prend un virage, c’est de déséquilibrer inutilement la voiture et d’accentuer les transferts de poids en donnant des coups de volant, en corrigeant constamment la trajectoire ou en jouant brusquement avec le frein et l’accélérateur plutôt que d’effectuer des transitions tout en douceur. Non seulement cela n’est pas optimal du point de vue des performances, mais c’est très inconfortable pour le conducteur et surtout, les passagers.

C’est précisément pour corriger cette lacune que le GVC a été dévoilé. Le système ne vise pas nécessairement à optimiser le comportement du véhicule sur un circuit et à retrancher une seconde au tour, mais bien à optimiser la manière dont on conduit au quotidien.

Tout ça en contrôlant le couple du moteur
Le cœur de cette technologie, c’est le moteur. Les ingénieurs ont développé un logiciel qui, jumelé à une série de capteurs, détecte les interactions avec la direction. Il peut ainsi limiter le couple envoyé aux roues au moment opportun et mieux contrôler les forces G. Il réussit à répliquer ni plus ni moins à ce qu’un pilote professionnel réussirait à faire en virage, c’est-à-dire utiliser 100% de l’adhérence tout en réduisant au maximum le roulis et le tangage du châssis.


Il faut des années de pratique pour maîtriser cet art, Mazda vous l’offre maintenant sans que vous n’ayez à faire d’efforts. Certains diront que ce système s’ajoute aux autres technologies destinées à pallier le manque de compétence des conducteurs, mais c’est ici un autre débat. On mise de nos jours sur la techno en remplacement de la dextérité au volant.

Efficace le système GVC? Tout à fait. Nous avons pu le mettre à l’essai dans une série d’exercices et nous avions la chance de pouvoir le désactiver afin de mieux constater la différence. La bonne nouvelle, c’est que le tout est transparent, sans aucun impact perceptible sur le plaisir de conduite. C’était notre crainte, d’avoir à nouveau une technologie qui nous prive de contrôle ou de puissance au nom de la sécurité. Ce n’est pas le cas. En fait, on s’est surpris à vouloir le laisser activé en tout temps sur une portion de route sinueuse tant il apportait un niveau de précision et d’agrément supérieur.

Non seulement le système permet de maximiser la performance de la voiture en virage, mais il réduit aussi l’effort du conducteur sur la direction atténuant la fatigue, un élément fort appréciable si vous passez de nombreuses heures au volant quotidiennement.

Dès que vous entrez dans un virage, la partie la plus critique, le délai entre le moment où vous tournez le volant et où le véhicule commence à changer de trajectoire est fortement réduit et l’on perçoit bien la plus grande précision. Le nombre de corrections nécessaires est aussi réduit. Une caméra et des capteurs ont enregistré notre conduite sur une section ovale et le résultat a été assez probant. Le graphique était beaucoup moins saccadé une fois le système activé.

C’est surtout sur la chaussée mouillée ou glissante que le système s’est montré le plus efficace. On a pu négocier les courbes beaucoup plus efficacement et surtout avec un niveau de contrôle accru. En terme simple, ce système permet de réduire au minimum tous les mouvements brusques que l’on peut faire afin de maximiser le comportement du véhicule et le confort des passagers.

Bien entendu, cette nouvelle technologie ne fera pas courir soudainement tous les acheteurs chez Mazda et probablement que peu de vendeurs sauront comment bien l’expliquer. Quoi qu’il en soit, c’est au quotidien que le système de contrôle du vecteur de force G saura se faire apprécier des propriétaires. Il fera partie des détails qui rendent la conduite d’un véhicule Mazda aussi dynamique et agréable et plusieurs l’apprécieront sans véritablement pouvoir le décrire.

D’autres articles à lire

19 juin 2019

[VIDEO] Mazda MX-5 RF 2019 - Longueuil Mazda | Rive-Sud

Présentation de la toute nouvelle Mazda MX-5 RF GS-P 2019. Extraordinairement agile et léger. La Mazda MX-5 RF a tout pour combler les amateurs de conduite. Direction précise, voiture très légère, elle est la définition parfaite du plaisir de conduite signé Mazda. Gâtez-vous et faites-en l'essai routier dès maintenant. Modèle présenté: Mazda MX-5 RF GS-P 2019 de couleur blanc neige nacré.