Mazda6 Signature 2018 - Essai routier long terme

26 novembre 2018, Sébastien Malo

Mazda6 Signature 2018 - Essai routier long terme

Par Sébastien Malo

Longueuil (QUÉBEC) 

Elle prend sa place

La berline intermédiaire Mazda6 a subi un changement mi-générationnel cette année. Déclinée en quatre versions (GS, GS-L, GT et Signature), elle a subi bien plus qu’un simple rafraichissement.

À l’avant, on remarque une nouvelle grille plus proéminente, de nouveaux phares à DEL (de série) ainsi qu’un nouveau couvre pare choc donnant ainsi un air plus musclé et plus raffiné a la nouvelle Mazda6. Exit les phares antibrouillard au bas du véhicule, ils sont dorénavant intégrés aux phares avant. Pour 2018, la berline intermédiaire est équipée de nouvelles jantes de 17 pouces en alliage de série sur les versions GS et GS-L et de superbes jantes de 19 pouces sont offertes pour la version GT et Signature.  

Le luxe à profusion

 Ma version d’essai était une Mazda6 Signature de couleur grise métallisée. En plus du niveau d’équipement relevé de la version GT, vous obtiendrez une sellerie en cuir Nappa (deux choix de teintes). Quant aux portières, elles sont recouvertes en partie d’un placage en bois de sen et d’une couche d’Ultrasuède, le tout me rappelant l’intérieur riche et bien agencé du CX-9 Signature. C’est chic et complet. La planche de bord, très linéaire est sans artifice et traversera bien la mode des années à venir. Au premier contact, on pense qu’il manque des fonctions, mais tout y est, le tout étant simplement mieux intégré et mieux pensé. Un plus pour les contrôles de chauffage et ventilation qui sont d’une précision et d’une qualité remarquable. C’est du solide.

Les plus avertis remarqueront l’écran tactile couleur qui s’est passablement élargi (8 pouces versus 7 pouces en 2017). Le système Mazda Connect, d’une facilité d’utilisation déconcertante est offert de série.  La molette de sélection (HMI) située sous le levier de vitesse assure déjà depuis quelques années, les réglages principaux de l’audio, de la navigation, la connectivité mobile ainsi que les principaux réglages du véhicule.

L’affichage tête haute (Head-up display) est désormais projeté directement au pare-brise plutôt que sur une petite plaque derrière le volant ce qui en facilitera la lecture, et ce, peu importe la taille du conducteur. Soulignons qu’il est possible de paramétrer la hauteur de cet affichage. Et dans cette projection, vous retrouverez bien entendu la vitesse actuelle, les limites de vitesse, la détection d’angle mort (en rappel à ceux placés dans les rétroviseurs) ainsi que l’affichage du tracé du système de navigation.

Toujours dans  la version signature, vous retrouverez un écran de 7 pouces affichant l’indicateur de vitesse en remplacement du traditionnel indicateur rond à aiguille. Très discret et se « fondant dans son environnement », je n’ai remarqué cet écran que quelques jours après la prise de possession du véhicule.

Silence, on roule!

À l’intérieur, c’est le calme. On se coupe du monde extérieur. Avec les plus récents changements apportés à l’insonorisation par les designers Mazda, les occupants peuvent profiter d’une tranquillité déconcertante à bord. Par exemple, les fenêtres avant sont munies d’une acoustique laminée, les rendant plus épaisses et  réduisant considérablement les bruits extérieurs.  

Les occupants à l’arrière apprécieront l’excellent dégagement pour les jambes et les sièges chauffants (offert de série, peu importe la version choisie). Signe d’un design bien épuré, vous allez retrouver ces commandes bien dissimulées dans l’appuie-coude. Pas de chicane pour les enfants à l’arrière, car deux ports USB pour la recharge de petits appareils sont à leur disposition.

Et maintenant, place au turbo!

L’ADN de Mazda, c’est la passion de conduite. Les amateurs de puissance seront ravis d’apprendre qu’à partir de cette année, il est possible de choisir sa Mazda6 avec turbocompresseur. Baptisé SKYACTIV-G 2.5T (déjà en service dans le Mazda CX-9), il est offert sur les versions GT et Signature et en option sur la version GS-L.  Ce dernier augmente significativement la puissance du moteur, passant de 187 chevaux avec un couple de 186 lb-pi (version GS) à 250 chevaux (227 chevaux avec essence régulier) avec un impressionnant couple de 310 lb-pi à bas régime (2 000tr-min). Croyez-moi, ça décolle! Certains journalistes ont réussi à obtenir le 0 à 100 km/h sous les 6,5 secondes. Je n’ai pas de misère à y croire.

Elle colle sur le bitume

En conduite un peu plus sportive, la Mazda6 étonne par la précision de sa direction. Une suspension bien calibrée ainsi que le système G-Vectoring agrémente le confort des occupants. On est loin d’une berline ennuyeuse.

Au chapitre de la consommation, ce n’est pas vilain du tout selon le guide Energuide de Ressources naturelles Canada : 7,5L/100km pour la route et 10,0L/100 pour la ville et 8,9L/100 combiné (modèle à turbocompression).

i-ACTIVSENSE

Mazda a bien compris un point important : offrir un niveau de technologie et de sécurité élevé tout en gardant la philosophie du plaisir de conduire. C’est pourquoi les ingénieurs ont mis en place l’ensemble des technologies de sécurité nommé i-Activsense. Outre le système d’aide au freinage, le régulateur de vitesse intelligent disponible ainsi que le système de surveillance d’angle mort, j’ai pu profiter de nouvelles technologies en conduite de nuit. Offert de série dans la version GT, le Système d’éclairage avant adaptatif (AFS) a pour but d’offrir une sécurité accrue aux occupants en conduite nocturne. Le fonctionnement : Des capteurs sont placés sur le véhicule afin de mesurer l’angle de rotation des roues et ainsi guider les phares de votre chère Mazda. Donc le réglage directionnel des phares avant est assuré par un ordinateur. Ça fonctionne plutôt bien et on s’habitue assez vite à cette fonction.

Quant au Système de commande des feux de route (HBC) offert de série à partir de la version GS-L, il permet à l’aide d’une caméra placée au pare-brise de basculer automatiquement aux feux de route ou de croisement  à l’approche d’un autre véhicule.

Une nouveauté pour 2018, l’écran 360 qui vous permet d’assurer un stationnement parfait grâce à quatre caméras (latérales, à l’avant et à l’arrière) et huit capteurs positionnés sur la voiture.

Elle ne manque pas d’audace

Avec de telles qualités, la nouvelle Mazda6 Signature joue dans la cour des grands. Elle peut facilement rivaliser avec les berlines allemandes BMW Série 3, Audi A4 Mercedes Classe C et ce pour un meilleur prix.

Article relatif


D’autres articles à lire

05 mars 2019, Sébastien Malo

Mazda CX-30

Par Sébastien Malo Une nouvelle addition s’ajoute à la gamme Mazda. C’est au Salon de l’auto de Genève aujourd’hui que fut dévoilé en grandeur première mondiale le tout nouveau crossover compact Mazda CX-30. Représentant la maturité du design KODO de Mazda, il se situe entre le CX-3 et le polyvalent Mazda CX-5 sur le plan des dimensions. L’équipe de Mazda a développé un produit à l’équilibre...

27 février 2019

[VIDEO] Mazda3 2019 - Longueuil Mazda | Rive-Sud

Présentation de la toute nouvelle Mazda3 2019. Conçue pour susciter l’émotion. Découvrez la toute nouvelle Mazda3 2019 complètement redessinée avec traction intégrale i-ACTIV disponible. Jusqu’à 6,4 L/100 km sur route. Apple CarPlay et Android Auto de série. Chaîne audio BoseMD haut de gamme à 12 haut-parleurs disponible. Écran de conduite actif avec projection de l'image au pare-brise (ADD)....